Numéro 15 - Janvier 2008
Li Cris le Herault
Editorial
par Elisabeth Féghali
Croyances & superstitions
De l'usage des animaux
par François-Xavier Féghali
Etats latins d'Orient
La Prise d'Antioche 3/3
par Maxime GOEPP
par Benjamin Saintamon
Critique de Roman historique
Un Yankee à la Cour du Roi Arthur
par Shimrod
Linguistique
Traire, trayre, treire, trere, verbe
par François-Xavier Féghali
Architecture religieuse
Reconstitution de la Chapelle de Planès
par François-Xavier Féghali
Critique de Roman historique
Sorties Romans Historiques
par François-Xavier Féghali
Cuisine médiévale
Recette du grave d'écrevisses
par François-Xavier Féghali
Recette du grave d'alouettes
par François-Xavier Féghali
Jeux & divertissements
The Guild 2
par François-Xavier Féghali
De l'usage des animaux

De la pratique des choses
L’usage des animaux
 
 
 
1 – De l’usage des taupes
 

Taupes (XIIIe) - Manuscrit latin 3630 - fol. 85
Bibliothèque Nationale de France
 

Le Grant Albert des secretz des vertus des herbes, pierres, et bestes
 
 
 
Transcription
 
La taulpe est une beste de grant vertu
come disent les philosophes : si son pied
est enveloppe en la fueille de laurier et
mis en la bouche dung cheval il fuyra
de rage de pour et sil est mis au nid
dung oiseau jamais les oeufz ne pro-
duiront aulcuns petis. Pour faire fuir
les taulpes dung pre : metz en une de-
dens ung pot de souffre vif alume, et la
coviendront toutes les aultres taulpes :
leau de la decoction faict devenir ung
cheval noir tout blanc.
 
 
Traduction
 
La taupe est une bête de grande vertu comme disent les philosophes : si son pied est enveloppé dans une feuille de laurier et mise dans la bouche d’un cheval, il fuira de rage. Et s’il est mis dans le nid d’un oiseau, jamais les œufs ne produiront de petit. Pour faire fuir les taupes d’un pré, mettez [dans le trou] un pot de souffre vif allumé, et toutes les autres taupes y viendront. L’eau de la décoction fait devenir un cheval noir, tout blanc.
 
 
 
 
 
2 – De l’usage du milan
 

Milan (1762) – Manuscrit arabe 3475, fol. 28v,
Fable : le milan attaqué
Bibliothèque Nationale de France
 

Le Grant Albert des secretz des vertus des herbes, pierres, et bestes
 
 
Transcription
 
Le milan est ung oiseau assez cogneu
que les chaldees nomment byficus : et les grecz
melos : si on prent la teste et quelle soit por-
tee devant lestonmach elle donne lamour
et grace de tous hommes et femmes : et si elle est
pendue au col dune geline jamais ne ce-
sera de courir jusques quil soit oste : et si on
oinct de son sang la creste du cocq plus ne
chantera : en ses genoulx sont trouveez
aulcunes pierres quant on regarde sub
tilement : lesquelles mises es viandes de
deux ennemis sont faicts amys incontinent.
 
Traduction
 
Le milan est un oiseau assez connu que les chaldéens nomment byficus, et les grecs melos. Si on prend la tête et qu’on la porte au niveau de l’estomac, elle donne l’amour et la grâce pour tous les hommes et les femmes. Et si elle est pendue au cou d’une géline (1), cette dernière ne cessera de courir jusqu'à ce qu'elle lui soit ôtée. Et si on oint de son sang la crête du coq, il ne chantera plus. Si par une observation minutieuse, vous trouvez des pierres entre ses genoux [du milan], et que vous les mettiez [les pierres] dans la nourriture (2) de deux ennemis, ils deviendront amis sans plus aucune retenue.
 
 
 
3 – De l’usage du merle

Merle (XIIIe) – Manuscrit latin 14429 [ff. 96-118], fol. 105v
Bibliothèque Nationale de France
 

Le Grant Albert des secretz des vertus des herbes, pierres, et bestes
 
 
Transcription
 
Le merle est ung oiseau assez cogneu
la vertu est admirable : car si les plumes
de son esle dextre sont pendues au meil-
lieu de la maison avecques du fil rouge que
jamais naura este enusaige on ne pour
ra dormir en icelle maison jusques quil soit
depose : et si son cueur est mis soubz le chief
du dormant il respondera a tout ce quon
luy demandera a haulte voix : et sil est
mis de rechief en eau de puys avecq
le sang de huppe puis quon en lave les
temples daulcun il sera malade jusques
a la mort.
 
Traduction
 
Le merle est un oiseau assez connu à la vertu admirable. Car si les plumes de son aile droite sont pendues au milieu de la maison avec du fil rouge qui n’a jamais été utilisé, on ne pourra dormir dans cette maison jusqu’à ce qu’ils en soient ôtés. Et si son cœur est mis sous la tête d’un dormeur, il répondra à tout ce qu’on lui demandera à haute voix. Et s'il est mis rapidement dans l’eau du puits avec du sang de huppe (3), et qu’on lave ensuite les tempes de quelqu’un, celui-ci sera malade jusqu’à la mort.
 
 
François-Xavier Féghali
 
 
Notes de Citadelle
 
(1) Une poule.
 
(2) Viandes : nourritures.
 
(3) L’oiseau.
 

 

Accès au forums

Identifiant
Mot de passe
  1. Perdu votre mot de passe ?
  2. Pour vous inscrire aux forums