Numéro 9 - Mai 2004
Editorial
Editorial
par Elisabeth Féghali
Le Mouvement Néo-Médiéval
Naissance du Mouvement - Première partie
par Elisabeth Féghali
Les écrivains du XIXè siècle
par Elisabeth Féghali
Critique de Roman historique
Rougemuraille
par Elisabeth Féghali
Arthur de Kevin Crossley-Holland
par François-Xavier Féghali
Actualité DVD
Le Roman de Renard
par Elisabeth Féghali
Merlin de Steve Barron
par Shimrod
Le Moyen Age du DVD
par Shimrod
Rencontre avec le Dragon
par Elisabeth Féghali
Secrets & légendes du Pays Cathares
par Elisabeth Féghali
Jeux & divertissements
Les Figurines et Bâtiments PAPO
par Elisabeth Féghali
Critique de Roman historique
Baudolino d'Umberto Eco
par Shimrod
Le Roman de Renard

 

 Le Roman de renard
de Ladislas et Irène Starewitch

 

 

http://www.citadelle.org/mediatheque/Neomedieval/DVD/renard_04.jpg
© Doriane Films



Film sonore d'animation français (1930).
NB.
Durée : 1h 13mn.
Tous publics
Sortie de la version sonore en France en 1941
(commencé en 1929-1930*bonus)
Parution DVD le 23 avril 2000

      

Ont prêté leurs voix...

Claude Dauphin : le singe
Romain Bouquet : le renard 
Raine : le lion
Sylvain Itkine : le loup
Léon Larive : l'ours
Robert Seller : le coq
Eddy Debray : le blaireau
Nicolas Amato : le chat
Pons : l'âne
Sylvia Bataille : le lapin
Suzy Dornac : le renardeau
La romance du chat est chantée par Jaime Plana

Montage : Laura Séjourné
Enregistrement Melodium
Musique : Vincent Scotto
Editions musicales : Ray Ventura
Orchestre sous la direction de Raymond Legrand

 

I - L'adaptation cinématographique

 
http://www.citadelle.org/mediatheque/Neomedieval/DVD/Roman_Renard_Starewitch.jpgLadislas Starewitch, cinéaste de génie d'origine Lituanienne, est né le 8 août 1882 à Moscou. Il se passionne très tôt pour le dessin, la peinture et l'entomologie (il collectionne d'ailleurs les papillons et fait souvent l'école buissonnière pour s'adonner à cette passion). Toute la nature environnante le fascine. Il joue au théâtre des pièces qu'il monte lui-même. C'est grâce à une lanterne magique dont on lui fait cadeau qu'il se découvre une vocation pour l'animation. Son premier film, Lucanus Cervus, image par image, tourné avec des insectes naturalisés illustre justement cette passion (il est alors professeur d'entomologie). Installé à Moscou, il travaille dans son propre studio (de 1912 à 1915). C'est La Cigale et la fourmi de 1911, premier film admis à la cour du Tsar pour ses qualités pédagogiques, qui fera connaître mondialement son auteur.
Après la première guerre mondiale, il arrive en France à la Noël 1919 et emménage dans la banlieue parisienne, d'abord quelques mois à Joinville-le-Pont, puis à Fontenay-sous-bois où il y crée son propre studio dans lequel il conçoit ses films.
Le 26 février 1965, ce génie de l'animation nous quitte alors qu'il travaillait à son dernier film : Comme Chien et chat.

Sa fille Irène naît en 1907. Elle jouera dans uns de ses films (Le Lys de Belgique, 1915). Collaborant exclusivement avec lui, c'est elle qui assurera la pérennité de son oeuvre. Sa seconde fille Jeanne naît en 1913, elle fut plus connue sous le nom de Nina Star (La Petite Chanteuse des rues en 1924).

Le monde animal et les Fables de La Fontaine l'inspirent très nettement, en témoignent les nombreux courts métrages qu'il réalise dès les années 20 tel :

Le Rat des villes et le Rat des champs de 1926 (14 minutes, sonore)
La Cigale et la fourmi de 1926 (17 minutes) (2è version, qu'il retournera n'ayant plus l'original de 1911).
Le Lion devenu vieux de 1932 (12 minutes, muet sonorisé)
Le Lion et le moucheron de 1932 (10 minutes)


Le Roman de Renard, commencé en 1929 et achevé en 1930, est le premier film d'animation de l'histoire du cinéma. Ressorti en salles en 1992 (puis en octobre 2003 avec cette édition en DVD) avec de nouvelles copies 35mm restaurées, ce film bénéficie de la technique de l'image par image ou stop-motion qui sera d'ailleurs reprise dans le film King Kong de 1933.

Comme on peut le lire sur le site, http://perso.wanadoo.fr/ls/index.htm, consacré à l'auteur, "cette nouvelle restauration a porté sur l'image et le son :

L'image : le négatif original a de nouveau été nettoyé en utilisant les techniques apparues depuis la première restauration de 1989, certaines séquences (notamment celle de la Reine qui écoute la sérénade du Chat) ont été stabilisées.

Le son bénéficie de la restauration numérique qui a été déjà été utilisée pour la version du DVD et pour la version diffusée par Canal+ à Noël 2001."

De nos jours où numérique et images de synthèse révolutionnent le monde de l'animation, le Roman de Renard de Ladislas et Irène Starewitch apparaît comme un trésor que l'on se doit de (re)découvrir absolument. Il est d'ailleurs amusant de noter qu'il est ressorti sur les écrans le 22 octobre 2003, et Le Monde de Némo le 26 ! 

Ce film est une pure merveille, un chef d'oeuvre en matière d'animation où l'on côtoie la perfection. Réjouissez-vous donc par avance. Vous découvrirez le souci du détail, la justesse de la narration, des moments tout à fait délicieux avec la Romance du chat (amoureux transi de la Reine) et ô combien ambitieux avec le deuxième assaut, en chanson, du château de Malpertuis ou la pendaison du goupil (des dizaines voire des centaines de personnages figurent dans ces scènes) ou encore irrésistible (quand bébé goupil sonne la retraite). Rien n'est laissé au hasard et tout fonctionne à merveille. Plus de trois-quarts de siècle après sa création, le charme opère toujours !

 

II - Renart contre Ysengrin : la fable médiévale


Qui n'a jamais entendu parler du Roman de Renart ? Cet ensemble de récits assez épars du nord de la France (picard, trouvères), soit quelques 27 ou 28 narrations en vers octosyllabiques, rimant deux à deux, consacré à la matière renardienne et composé entre 1170 et 1250 par des conteurs dont on sait peu de choses (Pierre de Saint-Cloud ou encore Richard de Lison). Ces divers textes furent dès le Moyen Age connu sous le nom de branches : la plus ancienne, la branche II, est attribuée à Pierre de Saint-Cloud.

Depuis cette époque le personnage principal a obtenu un tel succès que, par métonymie, le nom propre d'origine germanique Renart (Ragin "conseil" et hart "dur", c'est-à-dire "fort par le conseil") a remplacé progressivement dans le langage commun du XIIème siècle goupil ("goulpil, gorpil, golpille" du bas latin vulpiculus vulpecula, formes diminutives du latin classique vulpes. A noter qu'en Wallon, rinâ, en provençal raynart, ancien catalan ranart) qui le désignait alors pour finir par le supplanter totalement.

Le scénario de Ladislas et Irène Starewitch, s'inspirant de la tradition médiévale, illustre la guerre entre deux personnages : Renart le goupil habile et rusé et Ysengrin le leu fort mais bête et méchant. La faim insatiable est au coeur de la bataille qu'ils se livrent.

 

http://www.citadelle.org/mediatheque/Neomedieval/DVD/Roman_Renard_Starewitch_image_film_1_big.jpg
© Doriane Films

Synopsis :

Renard le goupil règne en maître sur le monde animal jusqu'au jour où, les plaintes devenant de plus en plus nombreuses, sire Noble le lion décrète que les animaux ne se mangeront plus les uns les autres et instaure la paix entre tous. Mais pour Renard, carnivore, la tâche n'est pas aisée. Violant la loi, il enchaîne délits sur méfaits. Capturé et amené à la cour, il est jugé et condamné à mort. Pour sauver sa pelisse, Renart fait miroiter au bon roi l'existence d'un merveilleux trésor. Noble le libère... Se rendant compte de la duperie, il ordonne que l'on assiège, Malpertuis, le château du félon. Mais une fois encore, Renart, fin stratège, arrive à ses fins. Devant tant d'astuce ingénieuse le roi décide d'en faire son plus proche sujet et le proclame le meilleur de ses ministres. Renart reçoit la couronne de lauriers des mains de la Reine, tous devront lui obéir.

Le personnage central, Renart, pétri de félonie, évoque la parole trompeuse, la manipulation, le vol, la couardise, la ruse mais également l'esprit contestataire, redresseur de torts. Il s'agit du trompeur universel. On voit alors s'opposer la ruse intelligente ou engin (ancien français) à la force brutale et niaise.

"Ja .I. sol n'en espargnera,  
Ja si chier ami ne sera.  
Et avec cele felonnie  
A il le cuer tot plain d'envie,  [2a] 
Et envie est cele racinne  
Ou touz li max pranent orine.  
Avec felonnie et envie  
Escharsetez est lor amie, 148 
Et escharsetez est tel chose  
Que tout jors a la borse close.  
Escharsetez est une vice  
Qui forment aime avarice
."

 

III - Le film illustre à merveille quelques épisodes célèbres

 

http://www.citadelle.org/mediatheque/Neomedieval/DVD/renard_01.jpg
© Doriane Films

 


La première scène du film, avec Renart et Tiercelin, rappellera sans nul doute à bon nombres la fable de Jean de La Fontaine : Le Corbeau et le Renard. Il existe en fait de très nombreuses versions de cette même fable ésopienne comme celle extraite d'une pièce anonyme intitulée La Farce de Maistre Pathelin (d'un auteur inconnu, elle est antérieure à 1469, date à laquelle apparaît le verbe patheliner qui signifiait : "faire semblant d'être malade").

Guillemette :
"
Il mest souvenu de la fable
du Corbeau qui estoit assis
sur une croix de cincq a six
toises de hault lequel tenoit
ung formage au bec : la venoit
ung renart qui vit le formage
pensa aluy comment lauray-ie
lors se mist de soubz le corbeau
"ha ! fist-il tant as le corps beau
et ton chant plain de mélodie".
le corbeau par sa cornadie
en oyant son chant ainsi vanter
si ouvrit le bec pour chanter
et son formage chet a terre
et maistre renart le dousterre
a bonne dens et si l'emporte
".

 


La pêche au clair de lune, Renart et les anguilles, le procès de Renart...

http://www.citadelle.org/mediatheque/Neomedieval/DVD/Roman_Renard_Starewitch_image_film_2_big.jpg
© Doriane Films

Mais Monsieur Starewitch pousse son plaisir jusqu'à l'extrême de façon à nous offrir une multitudes d'animaux différents et qu'il fait évoluer avec une aisance incroyable : l'orchestre de grenouilles sur les nénuphars, souris funambules, mouches, papillons, libellules...

Tout possède un charme irrésistible !

Ce film est une pure merveille d'ingéniosité et de brio. Il ravira petits et grands.

 

IV - Satire de la société médiévale

http://www.citadelle.org/mediatheque/Neomedieval/DVD/renard_03.jpg
© Doriane Films



Les personnages sont munis d'un état civil précis, avec nom de famille humain et pourvu de descendance, véritablement organisé sur le modèle de la société humaine (voyez comment Dame Richeut, ou Hermeline, allaite son enfant).

La société où Renart accomplit ses exploits est calquée sur la société féodale.

 

IV - Le DVD


Le DVD LE ROMAN DE RENARD comprend :
- la version française originale.
- une version en anglais sous-titrée.
Bonus
- une version commentée par Léona Béatrice MARTIN, petite-fille de Ladislas STAREWITCH et fille d'Irène.
- des dessins du film (du bouc, de l'âne et du sanglier).
- des photos de tournage (dont celle truquée qui réunit les auteurs avec les acteurs du Roman de Renard)
- un court métrage :
FETICHE EN VOYAGE DE NOCES, (1936, 10 minutes) - scénario, animation et réalisation Ladislas et Irène Starewitch, composition musicale, direction d'orchestre W. Grosz.
- une biographie et une filmographie de Ladislas STAREWITCH.

http://www.citadelle.org/mediatheque/Neomedieval/DVD/renard_02.jpg
© Doriane Films

Quel plaisir d'en découvrir autant sur ce cinéaste. Où l'on apprend que quand les anglais découvrirent La cigale et la fourmi de 1926 (17 minutes), on raconta bien vite qu'un savant dressait des insectes et qu'il les faisait tourner... Mais si, nombreux étaient ceux qui croyaient qu'il filmait des bêtes bien vivantes !
Ah ! vous vous poserez bien des questions... Mais, la reine, comment respire-t-elle ? Comment étaient fabriquées les marionnettes ? Combien dût-on en créer ?

Vous le saurez, et en apprendrez bien d'avantage, en regardant et en écoutant attentivement la version commentée par Madame Léona Béatrice Martin, petite-fille du cinéaste, qui est en tout point passionnante.


Elisabeth Féghali

 

Accès au forums

Identifiant
Mot de passe
  1. Perdu votre mot de passe ?
  2. Pour vous inscrire aux forums