Numéro 9 - Mai 2004
Editorial
Editorial
par Elisabeth Féghali
Le Mouvement Néo-Médiéval
Naissance du Mouvement - Première partie
par Elisabeth Féghali
Les écrivains du XIXè siècle
par Elisabeth Féghali
Critique de Roman historique
Rougemuraille
par Elisabeth Féghali
Arthur de Kevin Crossley-Holland
par François-Xavier Féghali
Actualité DVD
Le Roman de Renard
par Elisabeth Féghali
Merlin de Steve Barron
par Shimrod
Le Moyen Age du DVD
par Shimrod
Rencontre avec le Dragon
par Elisabeth Féghali
Secrets & légendes du Pays Cathares
par Elisabeth Féghali
Jeux & divertissements
Les Figurines et Bâtiments PAPO
par Elisabeth Féghali
Critique de Roman historique
Baudolino d'Umberto Eco
par Shimrod
Le Moyen Age du DVD


       
Cette expression, trop souvent péjorative de nos jours, me semblait cependant appropriée au sujet suivant, qui prendra la forme d'un "coup de gueule".

Après avoir évoqué dans les n°2 et 6 de "Citadelle" Braveheart puis Le 13è guerrier (le film et l'édition en DVD), j'ai souhaité dresser une liste plus complète des grands films ayant un cadre de type médiéval parus en DVD. Un support a priori idéal et incontournable, régulièrement assorti de documentaires montrant le travail du réalisateur pour recréer une période complexe et fascinante...

Ce faisant, je me rendis compte d'une injustice flagrante : tous les titres qui me venaient à l'esprit avaient été honteusement (mal)traités, voire oubliés par ce nouveau médium. Pour une trilogie du "Seigneur des Anneaux", riche de mille informations et anecdotes de tournage (prochain rendez-vous choc dans Citadelle : la sortie de la " version longue " du Retour du Roi d'ici fin 2004 !), combien de "Excalibur" ou de "Jeanne d'Arc" mis au bûcher (sic) de l'indifférence éditoriale ?

Afin que ma démonstration soit plus probante, j'évoquerai les oeuvres par ordre d'ancienneté, suivies (quand c'est le cas !) de leur date de sortie en DVD avec l'interactivité proposée.

Rappelons que le support DVD a été divisé en plusieurs zones géographiques (la zone 1 regroupe les Etats-Unis et le Canada, la zone 2 l'Europe) et qu'il faut un lecteur de la zone correspondante, ou bien " dézoné ", pour avoir accès au film.

1922  Robin des bois de Allan Dwan avec Douglas Fairbanks. Nulle trace en DVD en zone 2 de ce premier Robin en noir et blanc, sommet du cinéma muet... Pourtant, le support s'était révélé dès ses débuts en 1996 un formidable outil de conservation du patrimoine cinématographique mondial avec la restauration en numérique d'œuvres telles que celles de Chaplin, de Jean Vigo ou de Fritz Lang...
Les anglophones pourront se procurer la version zone 1-Pal (Import USA d'où un coût assez élevé). A savoir également que certains lecteurs DVD ne pourront le lire ! 

1930  Le Roman de Renard de Ladislas et Irène Starewitch. Film sonore d'animation français. Parution DVD le 23 avril 2000. Les bonus sont très nombreux et fort intéressants. C'est un chef d'oeuvre qui a été restauré, précipitez-vous ! (lire l'article complet d'Elisabeth Féghali).

http://www.citadelle.org/mediatheque/Neomedieval/DVD/Roman_Renard_Starewitch.jpg
© Doriane Films

 

1935  Les croisades de Cecil B de Mille. La croix et la bannière pour rechercher une adaptation en DVD de ce grand film du célèbre réalisateur mégalomane ! 

1938  Alexandre Nevski de Eisenstein dépeint la Russie du XIIIè siècle dans laquelle le prince Alexandre doit faire face à l'invasion des chevaliers Teutoniques. La scène de la bataille finale, au cours de laquelle il attire la cavalerie ennemie sur un lac glacé est un morceau d'anthologie, rythmé par la musique de Serge Prokofiev.  Un DVD avec le négatif restauré est sorti en zone 2 (en son mono d'origine et accompagnement musical en stéréo pour la bataille) sans documentaire mais avec une biographie et des notes d'Eisenstein...

1938  Les aventures de Robin des Bois de Michael Curtiz a fait entrer Errol Flynn dans la légende de Hollywood. Le 1er grand chef d'œuvre du cinéma en couleurs, dont on ne présente plus la trame tant elle est connue du public, grands et petits (Disney en a repris les grandes lignes pour son dessin animé) est enfin sorti en septembre 2003 dans une édition collector...zone 1, chez Warner Home Video, avec des bonus non sous-titrés français ! Bilingues équipés de lecteurs dézonés, précipitez-vous, il paraît que c'est une réussite : film commenté par un historien, documentaires d'époque et d'aujourd'hui, son Dolby Digital 2.0.

1944  Henri V de et avec Laurence Olivier. L'un des plus beaux films de l'histoire du cinéma et l'un des chefs-d'oeuvre du film historique (sa version de la bataille d'Azincourt éclipse largement celle, plus récente, de Kenneth Branagh). L'édition Criterion zone 1 de 1999 est en rupture de stock mais est paru chez G.C.T.H.V. depuis novembre 2003 un coffret en zone 2 qui regroupe Henri V et Hamlet, autre film de Laurence Olivier adapté de Shakespeare (mais en version originale sous titrée anglais !). Il regroupe un documentaire sur Sir Olivier, un livret et une biographie de Shakespeare. 

1950  La flèche et le flambeau de Jacques Tourneur, splendide divertissement avec un Burt Lancaster en "Robin de Lombardie". Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir ? Je ne vois que les éditeurs qui dormoient et le DVD qui déçoit...

1952  Ivanhoé de Richard Thorpe avec Elisabeth Taylor d'après l'oeuvre de Walter Scott. Une nouvelle réussite du genre, à l'époque de Richard Cœur de Lion et de Robin des Bois, peignant un tableau plus complexe de la société anglaise, où s'entrecroisent des personnages Normands, Saxons et Juifs.
Faudra-t-il attendre la Saint Glin-Glin pour avoir le plaisir de redécouvrir restaurées sur un support digne d'elles des séquences d'action aussi remarquables que le tournoi d'Ashby ou l'attaque de Torquilstone, qui méritent de figurer dans une anthologie des sièges de château ?

1954  Les chevaliers de la Table Ronde de Richard Thorpe avec Robert Taylor et Ava Gardner.
A l'inverse du Prince Vaillant de Henri Hathaway, fidèle mise en image de la BD de Harold Foster mais film d'aventure fantaisiste sorti la même année, les Chevaliers de la Table Ronde est une ambitieuse et crépusculaire reconstitution de  l'Angleterre médiévale (une partie du film a d'ailleurs été tournée à Tintagel, en Cornouailles, où les textes d'origine situaient l'une des cours du roi Arthur, l'autre étant Camelot). En juillet 2003, un DVD aux bonus succins est enfin sorti chez Warner en zone 1 (en Dolby Digital 2.0 avec des sous-titres français, maigre satisfaction !).   

1958  Les Vikings de Richard Fleischer avec Kirk Douglas, Tony Curtis et Janet Leigh. Tournée en Norvège et à Fort La Latte, c'est l'une des rares oeuvres à avoir dépeint la civilisation viking (voir mon article sur le 13è guerrier). Elle est restée célèbre pour ses scènes spectaculaires et violentes. Malgré la solide réputation du film, le cinéphile n'a pu se satisfaire depuis avril 2003 que d'un DVD "de base", sorti chez MGM (V.F et V.O. en son mono sous-titré français) et nanti d'une malheureuse bande annonce...

1961  Le Cid de Anthony Mann avec Charlton Heston et Sophia Loren. Même "traitement du pauvre" chez G.C.T.H.V. pour cette immense épopée dans laquelle l'un des maîtres du western et du film de guerre célèbre une des plus grandes figures historiques espagnoles, ses amours tourmentées avec la belle Chimène, sa fidélité inconditionnelle au trône. Un casting prestigieux supporté par 7000 figurants, grâce à un renfort de plus de 1 700 soldats de l'armée espagnole, la reconstitution de la cathédrale de Burgos... Mais des duels et le siège de Valence en son mono d'époque (affreux, ces tintements d'épées !).

1974  Sacré Graal des Monty Python, avec John Cleese, Eric Idle, Michael Palin. Même si ce film est le premier de la liste à offrir une vision au 2ème (voire 36ème) degré de notre genre préféré, il mérite d'y figurer tant il témoigne d'amour pour l'univers médiéval, un amour que les fameux humoristes anglais ont choisi d'exprimer avec l'absurde qui les caractérise (chevaliers errants à pied, suivis de leurs écuyers qui reproduisent le bruit de sabots de cheval avec des noix de cocos, duels qui tournent au démembrement gore, épreuves stupides, multiples anachronismes, etc.). L'oeuvre a bénéficié de plus d'un traitement "royal" cette année chez Studio Canal avec une édition collector limitée à 10 000 exemplaires, une copie en son 5.1 et un 2è DVD regorgeant de reportages d'époque et de documents délirants ! Ne dites pas "ni !" : c'est incontournable !    

1976  La rose et la flèche de Richard Lester avec Sean Connery et Audrey Hepburn. L'un de mes films préférés, nostalgique et émouvant, qui remet en scène Robin des Bois mais 20 ans après les événements qui ont fait sa gloire. Déçu par Richard Cœur de Lion avec qui il était parti en croisade, il retrouve Lady Marianne, laquelle a pris le voile durant sa longue absence. Réunissant ses anciens compagnons, passablement décatis, le héros se lance dans une lutte ultime en forme de chant du cygne contre son ennemi de toujours, le Sheriff de Nottingham. Un casting irréprochable, une fin pudique et déchirante...qui n'obtient pour l'instant que le mépris du support DVD avec une édition simple sortie en juillet 2002 chez G.C.T.H.V., lestée artificiellement de bandes annonces.

1978  Perceval le gallois de Eric Rohmer avec Fabrice Lucchini, André Dussolier et Arielle Dombasle. Une approche plus intellectualisée du Moyen Age, plus fidèle aussi au texte de Chrétien de Troyes (la musique est inspirée d'airs du XIIè siècle et les dialogues, traduits du roman en français moderne, ont gardé la beauté de la versification). Les décors sont très stylisés et évoquent les enluminures médiévales. Le DVD sorti en septembre 2000 pour la zone 1 est épuisé. Mieux vaut tard que jamais, G.C.T.H.V. s'est réveillé en avril 2004 et a sorti le titre dans un coffret avec 6 autres films de Rohmer, ces derniers n'ayant que peu de choses à voir avec le Moyen Age. Il vous en coûtera tout de même au moins 80 Euros pour l'acquérir (et sans bonus, faut pas pousser Perceval dans le puits ! J'aime bien l'allitération). 

1981  Excalibur de John Boorman avec Gabriel Byrne et Liam Neeson. Une des plus flamboyantes réussites du genre, d'une incroyable beauté visuelle, parcourue d'éclairs de violence et magnifiée par les compositions de Wagner et Carl Orff. Pour tous ceux qui l'ont vue, les Carmina Burana resteront indissociables de la dernière sortie des chevaliers de la Table Ronde sous une pluie de fleurs et le Crépuscule des Dieux ne pourra désormais que rappeler le duel entre Artur et son fils Mordred en ombres chinoises...  Une fois de plus, sa sortie en DVD en 1999 n'est malheureusement pas à la hauteur avec une édition simple de Warner Bros qui est aussi nue que Guenièvre dans les bras de Lancelot...

http://www.citadelle.org/mediatheque/Neomedieval/DVD/Excalibur.jpg

1983  LadyHawke de Richard Donner avec Rutger Hauer, Michelle Pfeiffer et Mathew Broderick. Un très beau conte médiéval plus adulte mettant en scène les amours contrariées d'Isabeau d'Anjou et du capitaine Etienne Navarre, maudits par le jaloux évêque Aquila et condamnés à être "unis mais à jamais séparés" : la belle Isabeau devenant un faucon au lever du soleil et le capitaine se changeant en loup la nuit tombée. Point d'effets numériques ici mais des décors naturels et une réalisation inspirée qui offre de beaux moments de poésie et peut-être le meilleur rôle de toute la carrière des trois acteurs principaux (et l'un des meilleurs films de Donner, qui vient de "commettre" récemment Prisonniers du Temps). Passé le premier étonnement devant la bande originale plutôt anachronique de Alan Parsons Project, le charme opère. La plus grande magie dans tout cela est qu'aucune édition plus à la hauteur que celle de la Twentieth Century Fox - le film, rien que le film - ne soit sortie jusqu'ici en DVD !

1985  La chair et le sang de Paul Verhoeven, encore avec Rutger Hauer et Jennifer Jason Leigh. Un tout petit hors sujet (l'histoire se passe en 1501), que l'on pardonnera à ce classique injustement méconnu et enlevé par la bande originale de Basil Poledouris. L'amour courtois n'a jamais existé et Verhoeven nous le prouve manu militari : en Italie, le comte Arnolfini emploie des mercenaires pour prendre une ville. Une fois celle-ci conquise, il fait exécuter les reîtres afin d'éviter de partager le butin avec eux. Des mercenaires échappent au massacre et se rallient derrière Martin, un aventurier que tous croient protégé par son Saint Patron. Martin fait enlever Agnès, promise à Stephen, le fils du comte, et cache sa troupe dans un château abandonné. Les mercenaires y violent la jeune femme mais celle-ci se retrouve bientôt sous la protection de Martin, avec qui elle noue une relation perverse. Les hommes du comte assiègent le château, qui finira par tomber à cause d'une épidémie de peste... Après une première sortie aujourd'hui épuisée, ce film au titre très évocateur et digne de louanges pour son souci d'exactitude historique, nous revient en 2004 chez MGM...uniquement en zone 1, sans version française mais avec des sous-titres pour la V.O. et juste un commentaire du réalisateur à se mettre sous la dent (toute cette attente pour ça !).           

1987  Princess Bride de Rob Reiner avec Robin Wright et Cary Elwes. Mes plus jeunes et innocents lecteurs peuvent rouvrir les yeux, on passe cette fois au conte de fée avec l'adaptation du grand classique de S. Morgenstern et remanié par William Goldman (livre qui ressort actuellement aux éditions Bragelonne dans une version luxueuse ! mais je m'égare...) La belle princesse Bouton d'Or, dont le cœur palpite en secret pour Westley, le beau valet de ferme, doit épouser le prince Humperdink... Amours contrariées, disparitions, duels, coups fourrés et réapparitions se succèdent sur un ton plein d'humour que jeunes et moins jeunes ne pourront qu'apprécier. Cette réussite du genre est sortie en DVD zone 2 en 2003 chez G.C.T.H.V. avec un documentaire...sur l'ensemble des films de Rob Reiner ! On a beau aimer l'auteur de Quand Harry rencontre Sally, on peut se sentir frustré par ce choix peu judicieux, sachant qu'il n'a pas réalisé d'autres oeuvres touchant le domaine qui nous occupe ! 

1988  Willow de Ron Howard, avec Val Kilmer et Warwick Davis nous replonge dans le domaine du merveilleux. Orchestrée par le producteur George Lucas, qui cherche à faire son Seigneur des Anneaux, c'est l'histoire d'une espèce de Hobbit - un "Peck", pour ne pas payer de droits d'auteur - qui doit quitter son paisible village afin de protéger une petite princesse que recherche une vilaine reine. Heureusement, des bras vaillants viendront l'aider dans son périple... La grosse machine hollywoodienne déploie ses effets numériques et les "flonflons" de la musique de John Williams. Très rythmé, plutôt réjouissant à la première vision, ce film manque tout de même de poésie, ses châteaux en peinture sur verre sont assez peu convaincants et le "morphing" a bien vieilli... Ce bon divertissement, que les plus jeunes verront sans doute d'un oeil moins critique, a connu les honneurs du DVD en 2003 avec une édition zone 2 contenant un commentaire audio de l'acteur principal, 2 reportages et des spots TV.


1995  Braveheart de et avec Mel Gibson. Pour un avis détaillé sur ce véritable chef-d'œuvre, je laisserais au lecteur le soin de se référer à mon  article dans le n°2 de Citadelle. PCF vidéo l'a édité sur le support numérique en 2000, avec un son 5.1 en V.O. et V.F. à décorner les chefs de clans écossais. Même s'il est passionnant, l'unique documentaire de 28 mimutes avait-il besoin de figurer sur un DVD à part ou était-ce simplement pour satisfaire à l'appellation prestigieuse de "double DVD collector" ?  


1997  Le Destin de Youssef Chahine. Au XIIème siècle en Andalousie, le philosophe Averroès, premier conseiller du Calife El Mansour, doit faire face à une secte fondamentaliste... Aussi épique qu'intelligent - cette dénonciation de l'obscurantisme est toujours d'actualité - c'est un grand spectacle très rythmé. Le DVD des éditions Montparnasse rend hommage à ses couleurs magiques et le Dolby met en valeur les scènes d'action mais les bonus se résument à un glossaire (très instructif cependant pour resituer l'action dans son contexte historique).

1998  Merlin de Steve Barron (lire mon article, qui confirme la tendance générale du DVD)...

Suite (Ran, Robin des Bois, Le Nom de la Rose...) dans Citadelle n°10...

Shimrod


Accès au forums

Identifiant
Mot de passe
  1. Perdu votre mot de passe ?
  2. Pour vous inscrire aux forums