Numéro 9 - Mai 2004
Editorial
Editorial
par Elisabeth Féghali
Le Mouvement Néo-Médiéval
Naissance du Mouvement - Première partie
par Elisabeth Féghali
Les écrivains du XIXè siècle
par Elisabeth Féghali
Critique de Roman historique
Rougemuraille
par Elisabeth Féghali
Arthur de Kevin Crossley-Holland
par François-Xavier Féghali
Actualité DVD
Le Roman de Renard
par Elisabeth Féghali
Merlin de Steve Barron
par Shimrod
Le Moyen Age du DVD
par Shimrod
Rencontre avec le Dragon
par Elisabeth Féghali
Secrets & légendes du Pays Cathares
par Elisabeth Féghali
Jeux & divertissements
Les Figurines et Bâtiments PAPO
par Elisabeth Féghali
Critique de Roman historique
Baudolino d'Umberto Eco
par Shimrod
Arthur de Kevin Crossley-Holland

Arthur : une histoire originale 
de Kevin Crossley-Holland

 

 

http://www.citadelle.org/mediatheque/Neomedieval/Jeunesse/Arthur_tome1.jpg
© Hachette Jeunesse

Arthur est un jeune garçon de 13 ans qui vit au manoir de Caldicot dans les Marches Galloises en l'an de grâce 1199. Fils de Sire John et de Lady Helen (une Galloise de naissance), il est le fils cadet de la famille. Entre les cours de lecture et d'écriture prodigués par le prêtre Oliver et l'entraînement à l'art de la guerre sur la lice (du francique listia ou listja "barrière", la lice est un terrain où se déroulaient joutes et tournois), il rêve de rentrer comme écuyer au service d'un chevalier comme son frère Serle, son aîné.
Mais un jour, Merlin, son mystérieux ami et protégé de son père, lui remet dans le plus grand secret une pierre mystérieuse. Celle-ci recèle un pouvoir magique qui lui montre des images du passé ou d'un autre monde.  Monde dans lequel un roi Uther côtoie un certain Arthur à Camelot…

Très avancé dans l'art de l'écriture et de la lecture, Arthur se réfugie tous les jours dans son "bureau" dans une vielle tour et nous raconte ses journées, son histoire.



Le livre (à partir de 12 ans)

Facile à lire, le roman est découpé en mini chapitres de 1 à 8 pages retraçant les moments forts de la journée d'Arthur, ainsi que ses visions dans la pierre. On peut s'arrêter sans problème et très vite reprendre le cours de l'histoire. Les chapitres possèdent un titre révélateur sur le contenu des pages à suivre, et lors de la reprise de la lecture après une longue période, le titre du chapitre précédent aide à se remémorer où le lecteur en est.

Bien écrit, les phrases sont courtes et bien structurées. Les mots difficiles sont repris en notes en bas de page, les autres ne devraient pas poser de problème puisqu'un glossaire se trouve en fin d'ouvrage ! La traductrice, Michelle-Viviane Tran Van Khaï, en réponse à la demande de nombreux lecteurs, choisira de donner en fin des tomes suivants un glossaire plus étendu. En précisant plus loin :

            

"J'espère que les lecteurs qui auront choisi de poursuivre le périple d'Arthur et d'Arthur-dans-la-pierre éprouveront l'envie, comme je l'ai fait, de se lancer dans la lecture ou la relecture des oeuvres de Chrétien de Troyes1, des lais de Marie de France, et surtout des légendes arthuriennes."


Au cours du texte des reproductions de gravures anciennes (tirées de Medieval Life Illustration) viennent enrichir le texte, ainsi que 2 cartes (en début et fin d'ouvrage de Hemesh Alles) qui illustrent les terres du manoir et la proche contrée où se situe l'histoire.

Quand aux personnages, même s'ils sont forts nombreux, on ne fait jamais d'amalgame. Le cas échéant un lexique des noms propres proposé au début, avec la filiation et le rôle de chacun, peut servir de repère.

L'abondance des thèmes abordés donne au jeune lecteur une idée fort réaliste de la société au Moyen Age et marque la qualité des recherches effectuées par l'auteur :

  • La mort en bas âge du petit frère d'Arthur, Luc, avec son cérémonial.
  • La magie et la sorcellerie : la guérisseuse Johanna et Merlin.
  • La justice et la punition pour vol : l'épisode du gigot dérobé par Lankin, qui aura la main droite tranchée pour ce larcin.
  • Les travaux des champs, la rudesse de l'hiver, les bêtes…
  • La place de chacun au sein du manoir : du serf au chevalier, les devoirs de chacun...
  • La société : marquée par les taxes, impôts, redevances, droits du roi…


Un seul petit regret, l'épaisseur du livre, 870 pages pour le premier tome (595 pour second et 667 pour le troisième), écrit dans une taille de caractères tout à fait convenable, certes, mais qui pourrait rebuter les moins téméraires.

Enfin, si la légende de l'autre Arthur, celui-dans-la-pierre, est l'excuse du livre, c'est surtout l'histoire du narrateur qui me semble la plus intéressante. Bien conté, c'est une tranche de vie qui parle des aspirations, des rêves et des déceptions d'un jeune garçon au Moyen Age.

Notes

1 cf. Citadelle n°1 L'art du portrait féminin chez Chrétien de Troyes
         Partie 1 et Partie 2

François-Xavier Féghali

Accès au forums

Identifiant
Mot de passe
  1. Perdu votre mot de passe ?
  2. Pour vous inscrire aux forums